Sprint et marketing agile

L'objectif du sprint

L’ambition d’un sprint, directement inspiré du design thinking, est de concentrer les efforts de développement de produits ou services sur un temps resserré en rassemblant les acteurs clés de la chaîne de valeur (r&d, marketing, cmi, agence etc.) afin de travailler simultanément sur plusieurs axes : proposition de valeur (l'intention marketing), produit (exécution developpers/r&d/atelier, etc), packaging ou communication (équipes internes ou agence). 

Travailler simultanément sur plusieurs axes en maximisant les échanges avec les consommateurs et clients (UXD) permet de gagner du temps dans le développement produit et communication mais aussi d'améliorer le mode de fonctionnement entre différentes équipes, en estompant les silos, et en favorisant une vraie logique de centralité consommateurs/clients.

La mise en oeuvre de nos sprints / phases préparatoires

La mise en oeuvre d'un sprint passe par deux étapes en amont que vous aurez réalisées (et que nous pouvons également mettre en oeuvre) :
Temps 1/ La recherche d'insights et la caractérisation de cibles permettant de bien définir les enjeux et le périmètre de départ de l'approche.
Temps 2/ Via des workshops co-créatifs : l'élaboration du matériel qui va être injecté dans le sprint : propositions de valeur, produit, intentions créatives de packaging ou de communication.

Côté produit/service, il peut s'agir :
  • D'une recette, dans le cadre alimentaire,
  • D'une formule, dans le cadre de produits de soin/beauté,
  • D'une appli ou d'un site, dans le cadre d'un service digital,
  • etc.

La mise en oeuvre de nos sprints / phases de sprint

Après une phase de conception du matériel de base (proposition de valeur, produit/service, et intentions créatives de packaging ou de communication via des workshops co-créatifs), le principe d’itérations joue un rôle crucial dans le sprint au travers de boucles « évaluation  amélioration. »

En général le format de base est de 5 jours (cela dépend néanmoins du nombre de pistes à tester, ainsi que des différentes cibles des clients à aborder) :

  • Jour #1 / test : Nous testons le matériel sur la base de plusieurs mini-groupes de consommateurs, espacés d'une heure. On traite l'ensemble du matériel. Entre les groupes on peut déjà ajuster des détails (formulations de la proposition de valeur, détails mineurs sur les créas packaging, communication, etc...).
  • Jour #2 / workshop : Nous travaillons en workshop avec l'équipe projet (marketing, r&d, agence) pour ajuster : les propositions de valeur, le produit (recettes, formules, etc...) ainsi que le packaging ou la communication.
  • Jour #3 / test : Nous injectons le matériel retravaillé au Jour #2 au sein de plusieurs mini-groupes. On traite à nouveau l'ensemble du matériel ajusté, et l'on continue d'apporter des modifications mineures entre les groupes.
  • Jour #4 / workshop : Comme pour le Jour #2, l'équipe projet retravaille l'ensemble du matériel.
  • Jour #5 / test : Nous testons à nouveau le matériel auprès de mini-groupes de consommateurs, permettant de clôturer le sprint.
Au cours du sprint, certaines pistes peuvent être finalement abandonnées, d'autres sont affinées, et certains nouvelles pistes (par exemple pour de nouvelles cibles) peuvent émerger. Pour nos équipes, mais aussi pour nos clients, cela nécessite une certaine agilité organisationnelle afin que nous puissions en conscience à chaque étape décider comment nous poursuivons le sprint. L'exercice est intense, mobilisant, productif et généralement très fédérateur pour les équipes.

Nous écrire

CAPTCHA