L’ad-blocker Chrome de Google : quelles implications ?

L’ad-blocker Chrome de Google sera disponible par défaut. Cet ad blocker montre que Google fait la distinction entre la publicité acceptable et la publicité inacceptable. Mais quelles sont les conséquences concrètes pour les marques ? Quel impact sur leur stratégie ?

Tout d’abord, cette décision est le fruit d’une observation assez alarmante : Google reconnait que certaines publicités peuvent être très pénible, et déranger les usagers dans leur expérience online.


Insightquest a fait une étude online auprès de 500 personnes en France. A la question ouverte « Que pensez-vous d'une entreprise qui utiliserait vos données personnelles pour vous proposer des offres mieux adaptées à vos besoins ? », les réponses sont sans appel, et sur un registre confirmant la dimension alarmante : « c’est une violation de la vie privée », « c’est fait sans notre consentement, c’est une honte », « c’est Big Brother », « je n’aime pas ne pas avoir le contrôle de mes données », « je n’ai pas besoin qu’on se serve de mes data pour trouver ce dont j’ai besoin. Je sais chercher tout seul, merci »


Google souhaite donc offrir l’opportunité aux utilisateurs de choisir le type de publicité auquel ils souhaitent être exposés, en fonction de leur affinité et de leurs intérêts.  En effet, une expérience de marque positive aujourd’hui est clairement liée à la possibilité pour l’utilisateur de choisir de manière à ce que la marque puisse répondre de manière adaptée, à ses motivations et désirs.


Dans ce cadre, plus que jamais, les marques doivent intégrer la centralité client dans leur stratégie globale, afin de sécuriser leur relation avec leur audience sur le long terme. Si les agendas stratégiques internes à la marque sont fortement maîtrisés, en revanche la consolidation avec une vision client/consommateur, n'est pas toujours aboutie. En effet, la pression du « time to market » et la vitesse des projets traités au quotidien obligent souvent les marques à sacrifier leur connaissance approfondie de leur audience. Pourtant, l’espace vertueux pour les marketers se trouve clairement quand les objectifs marketing internes ET des besoins des consommateurs finaux sont clairement alignés. Si l’attention est uniquement focalisée sur l’un des deux (et le plus souvent sur les objectifs internes à la marque) alors il y a un risque de non alignement parce que ces 2 éléments sont rarement alignés a priori. Et au final une prise de parole qui risque de ne pas "parler" aux cibles visées.


N’oubliez pas : Que veulent réellement vos consommateurs ? Comment y répondre d'une manière qui leur soit perçue comme unique ?


Ces 2 questions, pourtant très simples, sont votre parapluie pour répondre de manière pertinente à ceux qui bloquent les publicités de manière générale (au delà des irréductibles réfractaires de principe), car ils n'en mesurent pas aujourd'hui l'intérêt ni le bénéfice. Il s'agit donc pour les marques d'agir sur deux volets :

  • démontrer les bénéfices et l'unicité de leurs offres,
  • faire preuve de transparence en requérant le consentement.

En effet, l'Adblocker est à l'en pas douter l'un des plus gros challenges de toute l’industrie. 


    

Insightquest

bureaux:
1 impasse Reille
75014 Paris

adresse postale :
39 rue Gazan
75014 Paris 
France
Tél: +33 1 53 62 12 43